Ghana : Le Ghana est le premier pays africain à franchir une étape importante dans un projet de monnaie numérique

Le directeur de la banque centrale, Ernest Addison, pense à la digitalisation de la monnaie, le Cedi

En Afrique, le Ghana peut être considéré comme étant le premier pays à réfléchir à une transition vers la monnaie numérique. Elle rejoindrait ainsi des pays comme la Chine, les Etats-Unis, l’Union européenne, ou encore le Royaume-Uni, qui travaillent chacun sur des projets de version numérique de leurs devises,  nous indique Ecofin.

Le Ghana dans un désir de suivre la tendance du moment en termes d’échange monétaire, songe en effet, et travaille sur une version numérique de sa monnaie, le Cedi. Avec ce projet à un stade avancé, selon une déclaration du gouverneur de la Banque centrale, le pays devient ainsi pionnier en Afrique dans le développement d’une monnaie numérique et s’aligne par la même occasion à l’Occident qui y est déjà un peu plus longtemps. « Nous sommes assez avancés dans ce processus […]. Avec ce genre de choses, vous devez procéder par phase, et la première portait sur la conception de la monnaie électronique, et l’équipe se penche sur la phase de mise en œuvre », a indiqué à Ecofin,  Ernest Addison, gouverneur de la Banque centrale du Ghana. Pour le moment,  selon Ernest Addison, la prochaine étape sera un pilote qui permettra à quelques personnes de tester le cedi numérique sur des applications numériques. Après cela, la Banque décidera si la monnaie digitale est réalisable, et ce qui doit être modifié.

Les crypto-monnaies qui ne cessent de gagner en popularité d’année en année.

Les crypto monnaies seront de plus en plus utilisées pour les transactions dans le monde

Il faut noter que plusieurs banques centrales, comme celle du Ghana, mais sur d’autres continents étudient la possibilité de lancer une version numérique de leurs devises, afin de contrer l’influence croissante du Bitcoin et des crypto-monnaies. L’objectif visé étant sans doute de garder le contrôle d’un système qui pourrait leur échapper au profit de ces crypto monnaies qui ne cessent de gagner en popularité d’année en année. Ernest Addison a d’ailleurs mis en garde contre les crypto-monnaies « non réglementées », indiquant que ces « formes privées de monnaies ne sont vraiment pas en mesure de remplir efficacement les fonctions de la monnaie », embouchant la même trompètes que ses pairs d’autres pays.  

Pierre Oued.