Greenpeace accuse des navires chinois de pêche illicite au large du Sénégal

Alors que les gouvernements du Sénégal, de la Mauritanie et de la Gambie ont procédé à des distributions de kits alimentaires d’urgence aux communautés locales à la suite de la pandémie de COVID-19, un nouveau rapport de Greenpeace expose comment ces mêmes gouvernements ont continué de permettre le pillage systématique des océans par les navires des entreprises de pêche multinationales.
Lire la suite dans le journal du mardi 13 octobre 2020