Grèves et villes mortes au Soudan

Selon lepays.bf, depuis le 25 octobre 2021, date à laquelle le Général Al Burhan a mis fin  à la transition politique en opérant un putsch, le peuple soudanais n’a eu de cesse d’exiger le rétablissement du gouvernement civil renversé. Pour atteindre son but, il a sonné la mobilisation et les manifestations contre la junte. La grève a, en effet, été suivie et l’on pouvait lire sur le visage des croquants, leur engagement à ne pas se laisser intimider par les baïonnettes. Cette structure qui avait été le fer de lance de la révolte qui avait conduit à la chute du dictateur Omar el-Béchir, a pris la résolution suivante : « Pas de dialogue, pas de négociation, pas de partenariat avec les putschistes ».