Guinée-Bissau : La CEDEAO « menace » le président Umaru Sissoko Umbalo (déclaration)

La Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a menacé dimanche 23 février 2020, de prendre des « sanctions ciblées » contre tous les acteurs qui n’agiraient pas dans le sens de la « normalisation politique et institutionnelle » en Guinée-Bissau. Cette déclaration de la CEDEAO est adressé à Umaro Sissoko Umbalo déclaré vainqueur de la présidentielle contestée du 29 décembre alors qu’il programme son investiture pour le 27 février.