Île Maurice : Décès de l’ancien président Sir Aneerood Jugnauth

L’ancien président et Premier ministre mauricien Sir Anerood Jugnauth est décédé le jeudi 3 juin 2021 à l’âge de 91 ans. Élu président en 2003, il avait annoncé le 30 mars 2012, sa démission.

Sir Anerood Jugnauth , considéré comme le père du miracle économique mauricien dans les années 80

Sir Aneerood Jugnauth est mort, jeudi soir, à l’âge de 91 ans dans une clinique où il avait été hospitalisé dans l’après-midi, indique le Journal de Brazza. Premier ministre pendant dix-huit ans et président de la République neuf ans durant, l’Île Maurice perd de ce fait un illustre homme politique. Considéré comme le père du miracle économique mauricien dans les années 80, il avait pris sa retraite politique en 2019.

Les réactions suite à l’annonce de son décès

Sur Twitter, Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union Africaine (UA), a salué la mémoire de cet acteur majeur de la vie politique de l’Île Maurice située dans l’océan Indien, à l’est de Madagascar. « L’Afrique a perdu un homme d’État vétéran et pionnier qui était à l’avant-garde de l’édification de la nation, du développement social et de la bonne gouvernance », a déclaré le Tchadien selon le Journal de Brazza.

Huguette Bello, maire de Saint-Paul a tenu a salué la mémoire d’un combattant infatigable. “ Il a donné un rayonnement mondial à Maurice, très présente dans les enceintes internationales. Il s’est battu pour recouvrer la souveraineté de Maurice sur les Chagos dans le giron mauricien et pour le retour des Chagossiens dans leur pays. C’est avec respect que je rends hommage à ce combattant infatigable. Mes pensées vont à sa famille, à tous ceux qui l’aimaient et au peuple frère mauricien qui perd un dirigeant historique” a-t-elle déclaré selon IMAZPRESS.

Quant à Wilfrid Bertile, ancien député, lui, le considère comme étant le père du miracle économique mauricien. Celui par qui l’Ile Maurice est passé d’une situation d’île à sucre à celle de Nouveau Pays Industriel grâce à son modèle d’industrialisation pour l’exportation fondé sur celui des ” dragons asiatiques “.

Roseline BADO