Kenya : 20 nouvelles entreprises Britannique seront bientôt installées au Kenya (Theresa May)

A la fin de sa visite au Kenya, le premier ministre britannique, a annoncé le jeudi 30 août dernier, l’entrée de vingt nouvelles entreprises du Royaume-Uni au Kenya, un exploit qu’elle a qualifié de démonstration claire de la confiance que la communauté des entreprises britanniques a dans l’environnement d’investissement attrayant du Kenya. Une nouvelle qui ne reste pas indifférent le Président Uhuru Kenyatta.

Le Premier Ministre britannique, Theresa May qui séjournait au Kenya depuis deux jours déjà a annoncé lors d’un forum des entreprises Kenya-Royaume-Uni qui s’est tenu le 30 août 2018 à l’université de strath-more à Nairobi, que les entreprises britanniques investiront très bientôt au Kenya. Des entreprises qui comptent parmi les plus grands investisseurs du pays avec des entreprises employant plus de 250,000 personnes. Tout en remerciant le Président Kenyatta pour son engagement à créer un environnement favorable et propice à la croissance du secteur privé au Kenya, le premier ministre a pu observer que les entreprises britanniques sont connues pour leurs normes de qualité élevée et le strict respect des lois du travail qui caractérisent le commerce équitable. Selon Theresa May, l’Afrique est un continent destiné à un développement plus important dont la population est la plus jeune et dont l’énergie doit être exploitée grâce à la création de possibilités d’emploi en habilitant le secteur privé. « la prospérité économique en Afrique pouvait être obtenue grâce à des partenariats entre les milieux d’affaires et les dirigeants politiques », a-t-elle noté . « Alors que j’ai voyagé à travers l’Afrique, j’ai beaucoup parlé des partenariats, de la nécessité pour les nations, les gouvernements et les entreprises de travailler ensemble pour faire face à des défis communs, » a déclaré le Premier ministre May. Se référant à la jeunesse de l’Afrique en tant qu’atout économique, le premier ministre britannique a déclaré : « ici au Kenya, vous avez quelques-uns des jeunes dynamiques et créatifs d’Afrique. Pour exploiter leur potentiel, les jeunes ont besoin d’avoir accès à des denrées alimentaires et à des emplois bien rémunérés qui ne peuvent être atteints que par le biais d’une participation du secteur privé ». Dans ses remarques, le Président Kenyatta a assuré le secteur privé de son engagement et de son appui à la création d’un environnement propice à l’activité économique. Le chef de l’état a fait observer que la réunion entre la délégation de haut niveau de la Grande-Bretagne qui accompagnait le premier ministre et leurs homologues kényans, que le gouvernement avait autorisée, indiquait clairement que son administration place le secteur privé au cœur du développement économique du Kenya. « avec l’agenda 4 en place, mon gouvernement est prêt à offrir tout soutien à tout investisseur prêt à s’aventurer dans l’un des secteurs concernés, y compris l’industrie manufacturière, afin de déplacer les exportations de ce pays vers la chaîne de valeur et de compléter nos exportations existantes. Des offrandes,» a dit le président. Le Président Kenyatta a déclaré que le Kenya était devenu plus compétitif pour attirer des investissements citant le rapport de la banque mondiale sur les affaires 2017 qui a placé le Kenya à la position 80 sur 190 pays étudiés comme l’un des indicateurs de cette amélioration. Le chef de l’état a souligné que les réformes entreprises par son gouvernement portent leurs fruits. « afin d’assurer une manière plus simple et rentable de faire des affaires, mon gouvernement a mis en place une approche unique (dans la mise en place d’entreprises) pour faciliter la réalisation des investisseurs,» a déclaré le président sur sa page facebook. Il a ajouté : « En outre, l’initiative « Open data « permet l’accès non seulement aux données et aux services gouvernementaux par le biais d’un seul portail, mais aussi à l’élimination de la bureaucratie.» Le Président a aussi remercié le Royaume-Uni d’être l’un des partenaires fiables du Kenya dans le domaine des investissements et du commerce. « Le Royaume-Uni est une source majeure des investissements étrangers directs du Kenya (ied), ce qui représente environ 40 % du total des flux entrants d’ide du Kenya par an. En effet, le RoyaumeUni est l’investisseur numéro un au Kenya,» a déclaré le Président Kenyatta.

 Alfred Sié KAM/Rédaction QNA