La CEDEAO suspend la Guinée Conakry de ses instances après le Coup d’Etat

La CEDEAO a tenu le 8 septembre 2021, un sommet extraordinaire suite au coup d’Etat militaire perpétré par le Lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, le 5 septembre dernier. L’institution sous régionale qui condamne toute prise de pouvoir par la force des armes a décidé, à l’unanimité des chefs d’Etat des Etats membres,  de sanctionner la Guinée de toutes ses instances. En entendant qu’une “mission de haut niveau” soit envoyé ce jeudi 9 septembre 2021, par la CEDEAO à Conakry pour discuter avec les nouvelles autorités, les chefs d’État ont exigé “un retour à l’ordre constitutionnel” , la libération du Président Alpha Condé et que les sanctions qui ont été prises lors de ce sommet extraordinaire soient endossées par l’Union africaine et les Nations Unies.