La Somalie entame un nouveau cycle électoral avec un grand retard

Depuis lundi 1er novembre 2021, la Somalie a commencé l’élection des représentants de la chambre basse du Parlement. Cette nouvelle démarche politique devrait aboutir à la désignation d’un nouveau président.

C’est sous haute sécurité que les 275 parlementaires de la prochaine chambre basse fédérale ont été élus à Mogadiscio. Leur mission : élire le nouveau président de la répubique. Car le mandat de Mohamed Abdullahi Mohamed dit Farmajo, président depuis 2017, a expiré depuis le 8 février dernier. Selon africanews, le premier ministre, Mohamed Hussein Roble, n’a pas pu contenir sa joie. « Je suis ravi qu’aujourd’hui nous ayons officiellement commencé l’élection de la chambre basse somalienne », a-t-il déclaré à la fin du vote.

L’élection de ses 275 députés de la chambre basse s’est faite à travers le choix des 30 000 délégués de clans au regard du système électoral indirect somalien. Les cinq assemblées législatives des Etats de Somalie, elles, élisent les sénateurs de la chambre haute qui compte 54 membres, a souligné notre source. Les votes pour la chambre haute du Parlement sont terminés dans tous les États, à l’exception de Galmudug. Le dernier suffrage direct en Somalie remonte à 1969, année où le dictateur, Siad Barre, est arrivé au pouvoir par un coup d’État et qui s’y est maintenu pendant deux décennies.
Lucien DAKISSAGA