L’Afrique du sud va restreindre la vente d’alcool durant le week end pascal

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé mardi 30 mars que la vente d’alcool à emporter serait interdite durant les quatre jours du weekend prolongé de Pâques. Objectif, éviter un relâchement des comportements propices à une troisième vague d’épidémie de Covid-19.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé l’interdiction de la vente d’alcool à emporter durant le week-end pascal

“Etant donné le rôle que joue l’alcool dans l’incitation à des comportements imprudents (…) la vente d’alcool à emporter sera interdite vendredi, samedi, dimanche et lundi prochains”, a déclaré le chef de l’Etat sud africain, Cyril Ramaphosa dans une adresse télévisée. Cette décision vise à éviter une nouvelle propagation de la pandémie de la Covid-19 dans le pays, d’autant plus que l’Afrique du sud est l’un des pays les plus touchés par la pandémie.
Dans le pays arc-en-ciel, le week-end pascal est traditionnellement marqué par des pèlerinages religieux et de longs déplacements de familles de l’intérieur du pays vers les destinations touristiques de la côte. L’alcool est souvent très consommé durant ses rencontres, et peut facilement conduire à certaines dérives, à des accidents de circulations, Etc. d’où la décision du chef de l’Etat. Par contre, la vente d’alcool à consommer sur place dans les restaurants et bars restera autorisée durant ces quatre jours.

Le chef de l’Etat appel à la prudence
A en croire le président Cyril Ramaphosa, le nombre de contaminations quotidiennes s’est récemment stabilisé autour de 1.200 en moyenne en Afrique du Sud, un pays qui compte plus de 1,5 million de cas de Covid-19, dont 52.700 mortels, enregistrés jusqu’ici. Cela ne signifie pas que la pandémie est terminée, a-t-il rappelé. Il a donc appelé la population à la prudence et à toujours respecter les mesures barrières pour éviter de nouvelles contaminations. “La pandémie est toujours très présente autour de nous. Nous devons agir avec prudence, pas seulement au cours du prochain weekend, mais dans les jours, semaines et mois à venir”, a-t-il averti.
L’Afrique du sud enregistre un nombre élevé d’accidents de route, de violences liés à diverses raisons dont la consommation abusive d’alcool. Pour réduire le nombre d’accidents et soulager les hôpitaux débordés par les patients atteints de la covid-19, plusieurs interdictions de vente d’alcool ont été décrétées depuis le début de la pandémie, par les autorités. En rappel, l’interdiction d’alcool pendant les fêtes de fin d’années avait permis de réduire considérablement les patients dans les urgences. “Pour la première fois dans l’histoire de l’hôpital, les urgences traumatologiques n’ont reçu aucun patient le premier jour de l’an”, s’était félicité le 1er janvier sur sa page Facebook le Chris Hani Baragwanath Hospital.

Line Rose