Le Kenya prévoit une hausse des emplois numériques pour réduire le chômage des jeunes

Le Kenya va multiplier le nombre de jeunes disposant d’emplois numériques et compatibles avec le numérique pour les entreprises du monde entier afin de réduire le taux de chômage, a déclaré mardi un responsable du gouvernement cité par Xinhua.

Le secrétaire de cabinet du ministère de l’Information, de la communication et des technologies (TIC), Joe Mucheru, a déclaré aux journalistes à Nairobi qu’un personnel qualifié et formé est essentiel pour promouvoir le Kenya en tant que destination de choix pour les entreprises mondiales à la recherche de travailleurs pour entreprendre des travaux numériques, rapporte Xinhua. « Mon ministère cherche à rehausser le profil du travail en ligne au Kenya », a déclaré Mucheru dans un discours lu en son nom par Lucy Mulili, secrétaire d’administration du ministère.

Permettre à un million de jeunes de gagner un salaire décent

Joe Mucheru a notamment déclaré que le Kenya s’était fixé pour objectif de permettre à un million de jeunes de gagner un salaire décent chaque année grâce à des emplois numériques et compatibles avec le numérique. Toujours selon la même source, il a déclaré que le gouvernement encourageait l’adoption d’emplois numériques disponibles en ligne en soutenant la mise à l’échelle des réseaux vers la fréquence 4G afin que le Kenya se classe parmi les pays dotés d’une connexion Internet abordable. Le responsable a observé que le pays investit dans des centres d’autonomisation des jeunes qui formeront un réseau de villages numériques ancrés sur les infrastructures gouvernementales. « Cela changera la donne pour que les citoyens accèdent aux opportunités numériques et à la formation, même depuis des régions reculées du pays », a-t-il ajouté. Le ministère augmente également la couverture de l’infrastructure dorsale nationale de fibre optique afin de stimuler la réalisation de l’économie de la connaissance.

Source : Xinhua.com Pierre Oued