Le Kenya sonne l’alarme face à l’augmentation des infections au COVID-19

Le ministère kényan de la Santé a fait part vendredi 19 mars 2021 de ses inquiétudes face au nombre croissant d’infections au COVID-19. Le Kenya a enregistré le nombre le plus élevé depuis la confirmation du premier cas en mars 2020

Face à l’augmentation de cas , le gouvernement envisage de réintroduire des mesures strictes pour enrayer la situation si la tendance actuelle ne s’améliore pas

Selon le point de la situation de la maladie à coronavirus au Kenya vendredi dernier , le nombre de décès s’élève actuellement à 1 982 tandis que le nombre total de cas dans le pays est de 118 889. A en croire la secrétaire administrative en chef du ministère de la Santé, Mercy Mwangangi, l’augmentation des cas d’infections indique que les Kényans ont baissé leur garde. “Nous sommes dans la troisième vague de ce virus et c’est une vague qui menace d’effacer tous les gains que nous avons obtenus en tant que pays dans la lutte contre la pandémie au cours de la dernière année”, a déclaré Mwangang au site d’information The star, ajoutant que le nombre de personnes atteintes du COVID-19 admises dans les établissements de santé a également augmenté à un rythme alarmant. Mwangagni a déclaré que le pays devrait continuer à suivre les protocoles Covid pour s’assurer que le virus est contenu même lorsque les écoles sont fermées. “Jeudi dernier, 11 patients ont été admis dans nos unités de soins intensifs. Aujourd’hui, ce nombre a augmenté de 123. Beaucoup d’entre eux sont sous oxygène supplémentaire. En fait, un total de 148 patients sont pris en charge avec de l’oxygène supplémentaire et complémentaire”, a déclaré Mme Mwangangi.

Le Kenya a enregistré 28 décès en 24heures, le total quotidien le plus élevé

un record

Par ailleurs, a-t-elle précisé, le nombre de décès s’élève à 1.982 tandis que le nombre total de cas dans le pays est de 118.889 dont 89.388 guérisons.Selon la responsable kényane, 1.354 nouveaux cas, le chiffre le plus élevé jamais enregistré, se sont avérés positifs sur un échantillon de 7.732 personnes testées au cours des dernières 24 heures.”Le total d’aujourd’hui est non seulement le plus élevé de cette année, mais aussi le plus élevé que nous ayons enregistré depuis que le virus a été signalé pour la première fois au Kenya il y a un peu plus d’un an”, a noté Mme Mwangangi, pour qui “c’est une tendance très inquiétante et tous les efforts doivent être faits pour arrêter la situation”.Mme Mwangangi a enfin indiqué selon la même source que le Kenya pourrait réintroduire des mesures strictes pour enrayer la situation si la tendance actuelle ne s’améliore pas.

K.Fiakofi