Le Niger va coopérer avec le Tchad contre les rebelles du Fact

Le Tchad a demandé la coopération et la solidarité de l’armée nigérienne contre les rebelles du Fact qui ont été localisés au dans ce pays. De source officielle, le Niger a répondu favorablement à cet appel qui vise à neutraliser les rebelles du Fact.

Le Niger affirme sa volonté de coopérer avec le Tchad contre les rebelles du Fact

Le Niger a affirmé sa volonté de coopérer avec le Tchad pour neutraliser les rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (Fact) qui se sont retranchés sur le territoire nigérien. Selon RFI, qui cite une source officielle au Niger, les forces armées des deux pays coopèrent pleinement. Selon cette même source, le Tchad et le Niger sont en contact permanent et cette collaboration a porté ses premiers fruits avec quelques arrestations au niveau de Dirkou, dans la région d’Agadez. Toutefois, aucune précision sur ses arrestations n’a été donnée.

Des rebelles du Fact repliés au Niger

Des rebelles présumés du Fact fait prisonniers après des affrontements, selon l’armée tchadienne, le 18 avril

A en croire l’armée tchadienne, dimanche 25 avril, des rebelles du Fact avaient été mis en déroute par les forces armées tchadiennes, et se sont repliés au Niger. Le général Azem Bermandoa Agouna, porte-parole du Conseil militaire de transition tchadien (CMT) se disait prêt à les pourchasser, et demandait effectivement la coopération du Niger, et des alliés du G5 Sahel. La junte a refusé de négocier avec les rebelles, qu’elle qualifie de « hors-la-loi » qui se disait prêt à un cessez-le-feu si un dialogue inclusif était engagé. Le Tchad a plutôt fait appel au Niger et au pays du G5 Sahel “pour plus de solidarité, de coordination et de mutualisation des efforts en vue de mettre hors d’état de nuire ceux qui ont désormais assassiné le maréchal du Tchad et attenté à la sécurité ainsi qu’à celle de l’ensemble du Sahel, ” a déclaré le porte-parole du CMT.

Polémique sur la position du Niger
Certains s’interrogent sur la position du Niger qui a répondu favorablement à l’appel de N’Djamena pour coopérer contre les rebelles en tant que pays médiateur. Pour les proches du pouvoir cité par Rfi, la décision du Niger est alimentée pour raison d’Etat. D’autant plus que les deux pays sont membres du G5 Sahel et collaborent dans la lutte contre l’insécurité.

Line Rose