Le PAM confronté à un déficit de 86 millions de dollars pour nourrir 1,27 million de réfugiés en Ouganda

Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies a déclaré jeudi qu’il faisait face à un manque de financement de 86 millions de dollars pour nourrir 1,27 million de réfugiés en Ouganda au cours des six prochains mois.

Le PAM été contraint de réduire les rations de 30% en avril 2020, puis de 10% supplémentaires

L’agence d’aide alimentaire a déclaré dans un communiqué publié à Kampala que ce trou survenait au moment même où la sécurité alimentaire des réfugiés s’affaiblit dans ce pays d’Afrique de l’Est. Elle a ajouté qu’elle ne pouvait par conséquent exclure la possibilité de réduire ses subsides pécuniaires ou alimentaires pour la troisième fois depuis un an.

43% des foyers de réfugiés observaient un régime alimentaire inadéquat

Le PAM a dit avoir été contraint de réduire les rations de 30% en avril 2020, puis de 10% supplémentaires en février dernier en raison d’une baisse des financements entamée en 2019. “L’éventualité de nouvelles réductions entraîne des risques plus importants pour la sécurité alimentaire et les moyens d’adaptation des réfugiés, ce qui compromet grandement les aspirations de l’Ouganda à l’autonomie des réfugiés”, a-t-il ajouté. Une étude menée le mois dernier par le PAM a montré que 43% des foyers de réfugiés observaient un régime alimentaire inadéquat et que plus de la moitié d’entre eux disaient recourir à des stratégies de survie négatives (travail des enfants, prostitution, etc.) Cependant , l’agence onusienne a annoncé jeudi avoir accueilli une contribution de 4.500 tonnes de riz de la part de la Corée du Sud, indiquant que cette aide alimentaire servira à nourrir 392.000 réfugiés sud-soudanais ces deux prochains mois.L’Ouganda accueille actuellement 1,47 million de réfugiés provenant de pays voisins comme le Soudan du Sud, la République démocratique du Congo, le Burundi et la Somalie. Le Programme alimentaire mondial apporte aux réfugiés une aide mensuelle en nature sous forme de nourriture ou d’argent liquide pour répondre à leurs besoins alimentaires de base. Le niveau de cette aide repose toutefois sur la disponibilité des fonds.

K.Fiakofi