Le Soudan et le Soudan du Sud rouvrent leurs frontières après 11 ans de blocus

La poursuite du partenariat entre le Soudan et le Soudan du Sud, malgré le récent changement de gouvernement à Khartoum, a présenté une occasion unique de faire avancer le processus politique sur les questions frontalières.

Selon le bureau du président Kiir, cité par Allafrica, après une rencontre entre, le président sud-soudanais Salva Kiir et le Premier ministre soudanais Abdalla Hamdok , il a été annoncé
que le Soudan et le Soudan du Sud ont accepté d’ouvrir leurs frontières après 11 ans. Les deux parties ont engagé des discussions approfondies et des discussions franches sur tous les aspects et domaines de la coopération, rapporte un communiqué conjoint. Les deux parties ont convenu de l’ouverture de quatre postes frontaliers que sont : Jebeleen-Renk, Meriam, Buram-Tumsah et Kharsana-Panakuac. Le lancement officiel aura lieu le 1er octobre 2021, par les autorités des deux pays.
Selon ce communiqué conjoint relayé par Nation Africa ce week-end, la réunion diplomatique convoquée à Juba a également résolu la réouverture du transport par eau. Sous le régime d’Omar Bashir, le Soudan du Sud et le Soudan ont fermé une grande partie des 2 000 Km de frontières en 2011, frappant les commerçants et les communautés des deux côtés de la ligne contestée.
Les frontières ont été fermées en 2011 lorsque les relations se sont détériorées après la sécession du sud à la suite d’une longue guerre civile, emportant avec elle les trois quarts du pétrole du pays. A en croire Nation Africa en janvier 2016, le président soudanais Omar al-Bashir a ordonné l’ouverture de la frontière de son pays avec le Soudan du Sud, mais cela n’a pas duré.

Fatimata COMPAORE