Le Vietnam appelle à créer des conditions pour faciliter l’engagement des femmes en politique

Le Vietnam a appelé la Somalie à créer des conditions favorables pour que les femmes s’engagent dans des activités politiques et à garantir un taux de 30 pour cent de sièges législatifs pour les femmes, indique le site Hiiraan.

Le ministre conseiller Nguyen Phuong Tra, représentant permanent adjoint du Vietnam auprès de l’ONU, a lancé cet appel lors de la réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU) le 28 septembre sur la situation en Somalie, en mettant l’accent sur le rôle que jouent les femmes dans la vie politique du pays. Tra a  salué la récente visite en Somalie de la vice-secrétaire générale de l’ONU, Amina Mohammed, pour promouvoir le rôle des femmes dans le pays, rapporte Hiiraan. Le représentant vietnamien a estimé qu’au milieu des divers défis auxquels le pays africain est confronté, la visite a été importante pour créer des conditions favorables pour les élections à venir ainsi que pour l’implication des femmes dans ce processus. Tra a condamné les actes de violence, les violences sexuelles et les attaques visant des civils, en particulier des femmes et des enfants, y compris l’attentat terroriste du 25 septembre, soulignant la nécessité de faire la lumière sur les coupables, selon toujours notre source. 

Les femmes en politique, un long chemin avant d’atteindre la parité

Le Vietnam a également appelé les partenaires internationaux à accroître l’aide au gouvernement somalien pour atténuer les impacts socio-économiques causés par l’invasion de criquets, les inondations, la sécheresse et la pandémie de COVID-19, tout en aidant les projets de développement menés par des femmes en Somalie. Informant les participants sur la violence sexuelle et sexiste omniprésente, en particulier contre les femmes et les filles en Somalie, la vice-secrétaire générale des Nations Unies, Amina Mohammed, a exhorté les parties concernées à renforcer les mesures de protection des femmes. Pour sa part, Shukria Dini, cofondatrice et directrice exécutive du Somali Women’s Studies Centre, a souligné le rôle que les femmes ont joué dans le maintien de la paix et de la sécurité en Somalie. Elle a proposé que le Conseil de sécurité des Nations Unies élève sa voix auprès du gouvernement somalien pour garantir la proportion de femmes dans les activités politiques, ainsi que des mesures pour protéger les femmes pendant le processus électoral et accroître l’autonomisation des femmes dans les activités politiques et socio-économiques.

Source : Hiiraan OnlinePierre Oued.