Le Zimbabwe enregistre une baisse des revenus et de la production d’or au premier trimestre 2021


La Banque centrale zimbabwéenne a annoncé le vendredi dernier, que la production d’or du pays a chuté de 30% à 3,98 tonnes au 1er trimestre 2021. Pourtant le pays cherche à quadruplé ses revenus miniers annuels à 4 milliards de dollars dont le secteur aurifère devrait jouer un rôle imminent d’ici à l’horizon 2023.
Selon le journal Sahel Intelligence, les recettes engendrées par l’exportation du métal jaune ont également diminué durant cette période avec 200 millions de dollars contre 226 millions pour le premier trimestre 2020. L’institut bancaire n’a pas expliqué les raisons d’une telle contre-performance, mais les petits mineurs qui produisent la moitié du métal précieux affirment que les sites d’extraction d’or ont été inondés par des précipitations supérieures à la normale au cours de cette période.


Pour rappel, selon l’agence Ecofin, la Banque centrale avait déjà signalé une contre-performance dans le secteur aurifère l’année dernière. Les achats d’or ont baissé de 31 % à 19 tonnes en 2020, à cause notamment de l’importance prise par le trafic illégal.
Si cette tendance se poursuit, il semble difficile de croire que le secteur contribuera efficacement au plan du gouvernement visant à quadrupler les revenus miniers en 4 ans.


Dakissaga Kiswendsida Lucien.