«L’ONU et l’Ethiopie discutent de la manière d’éviter de futures attaques contre des humanitaires au Tigré

Les Nations unies discutent actuellement avec le gouvernement éthiopien de la manière d’éviter que des travailleurs humanitaires de l’ONU au Tigré soient atteints par des tirs des troupes fédérales à l’avenir, a déclaré Mardi un porte-parole de l’ONU. Stéphane Dujarric, porte-parole en chef du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, n’a toutefois signalé aucune victime parmi les deux membres du personnel international et les deux membres du personnel national qui auraient été ciblés dimanche lors de l’évaluation de l’accessibilité routière des convois d’aide au Tigré. « L’ONU a eu connaissance des informations selon lesquelles un convoi de l’ONU a été visé par des tirs dans la région du Tigré », a indiqué M. Dujarric. « Ce sont des informations alarmantes, et nous nous engageons au plus haut niveau avec le gouvernement fédéral pour exprimer nos préoccupations et éviter de tels incidents à l’avenir ». La semaine dernière, M. Dujarric a annoncé un accord entre le gouvernement éthiopien et les Nations unies pour l’accès aux milliers de civils du Tigré, l’Etat régional le plus septentrional de l’Ethiopie, notamment des personnes déplacées et des réfugiés érythréens qui vivaient dans des camps au Tigré.