Mozambique: La société civile rejette la proposition du gouvernement sur la réglementation des médias

Les organisations de la société civile mozambicaines ont rejeté lundi la proposition du gouvernement de s’octroyer la compétence de discipliner le fonctionnement du régulateur des médias, arguant que cette question devrait être la provenance exclusive d’une loi approuvée par le parlement. L’Institut sud-africain de la communication sociale (MISA) et l’Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique (EISA) ont exprimé leurs préoccupations concernant le projet de loi sur la presse et la loi sur la radiodiffusion et la télévision lors d’une audition à l’Assemblée de la République. «De la manière dont il est proposé, l’organe de régulation n’est pas indépendant, car sa régulation relève de la responsabilité de l’exécutif (gouvernement)», a déclaré le président de la MISA, Fernando Gonçalves au journal Lusa.