Mozambique: Le président Nyusi propose une amnistie pour réduire la surpopulation carcérale

Vendredi, le président mozambicain Filipe Nyusi a envoyé un projet de loi au Parlement du pays. Le chef de l’Etat propose de gracier les prisonniers purgeant de courtes peines, afin de réduire le surpeuplement chronique dans les prisons mozambicaines. Le surpeuplement représente une menace pour la santé et la vie des détenus depuis des décennies, et le problème est devenu urgent avec la menace posée par la pandémie du nouveau coronavirus qui cause la maladie respiratoire Covid-19. Un communiqué du bureau de Nyusi a souligné qu’ «avec une population carcérale de plus de 21 000 personnes, nous notons que les pénitenciers sont un lieu à haut risque de propagation de maladies infectieuses, y compris Covid-19».