Niger: L’ancien président du Niger Mahamadou Issoufou reçoit le Prix Ibrahim 2020

Mahamadou Issoufou, l’ancien président du Niger, a reçu jeudi 03 juin 2021, le prix Ibrahim 2020 pour un leadership d’excellence en Afrique au cours d’une cérémonie du Prix spéciale tenue lors de l’Ibrahim Governance Weekend 2021.

Mahamadou Issoufou considère le Prix comme un honneur pour tous les Nigériens

«Le président Issoufou a marqué l’histoire du Niger. Il a ouvert la voie à la toute première transition démocratique du pouvoir au Niger. Son exemple montre que ceux qui dirigent, quels que soient les défis, peuvent le faire avec le plus grand respect à la fois pour les citoyens qu’ils servent et pour l’État de droit», a déclaré Festus Mogae, président du comité du Prix et ancien président du Botswana, selon Financial Afrik

S’adressant depuis Niamey à un public mondial via MIF.Live, l’ex président Issoufou s’est dit fier de recevoir cette distinction qu’il dédie à « l’ensemble du peuple nigerien ». “Je suis ému et, en même temps, fier que les membres du Comité du Prix Ibrahim aient porté leur choix sur moi. A travers moi, c’est l’ensemble du peuple Nigérien qui est honoré. Je remercie le président Festus Mogae et les membres du Comité du Prix Ibrahim qui ont bien voulu porter leur choix sur ma modeste personne. Je salue et félicite Mo Ibrahim ainsi que la Fondation Mo Ibrahim pour leur soutien multiforme qu’ils apportent au processus d’émergence de notre continent.”, a-t-il déclaré, selon aNiamey.com

Le Prix Ibrahim est une récompense de 5 millions de dollars US qui reconnaît et célèbre l’excellence du leadership africain. Il permet au continent africain de bénéficier de l’expérience et de la sagesse de ses dirigeants d’exception en donnant à ces derniers l’occasion de poursuivre une action citoyenne sur le continent une fois leur mandat national achevé.

Félicité par des dirigeants du monde entier.

Le président Issoufou a aussitôt été félicité par des dirigeants du monde entier, a indiqué  aNiamey.com

Pour S.E. Mohamed Bazoum, président du Niger, “au cours de ses dix années de pouvoir, le président Issoufou a remarquablement stabilisé les institutions de la République, raffermit les bases de l’économie, fait reculer la pauvreté et offert des vraies chances pour l’avenir de son pays. Je voudrais dire aux membres du jury du Prix Ibrahim qu’en plus de ses qualités que vous avez identifiées à travers la gouvernance qu’il a mis en œuvre, le président Issoufou est pétri de qualités morales et humaines, qui en font un homme exceptionnel.”

“L’attribution de ce prestigieux prix au président Issoufou témoigne de ses efforts en tant que champion du développement durable…, le rôle croissant du Niger au sein de la communauté internationale, en tant que partenaire apprécié des Nations Unies, s’est construit sur l’engagement du président Issoufou en faveur de la coopération régionale et internationale et de la recherche du consensus.”, a déclaré António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies.

Quant à Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, “Le président Issoufou a abordé de front les défis complexes auxquels la région est confrontée. Je tiens à féliciter le président Issoufou en particulier pour ce qu’il a fait pour l’égalité des sexes et les femmes. Il s’agit d’une priorité tant pour l’Union européenne que pour l’Afrique et d’un programme qui me tient à cœur.”

Pour S.E. Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union africaine , “Nous avons tous été impressionnés par son très fort plaidoyer comme champion pour le succès de la Zone de libre-échange continentale africaine.”

Enfin, Mo Ibrahim, président de la Fondation Mo Ibrahim a dit toute sa fierté de voir le président « être reconnu comme un exemple de leadership d’exception et j’espère que son parcours inspirera des générations de dirigeants africains à venir ». 

A noter que la cérémonie du Prix Ibrahim Governance Week-end 2021, qui se tient habituellement dans un pays africain différent chaque année, s’est exceptionnellement tenue en format virtuel cette année en raison des restrictions liées à la Covid-19, précise  Financial Afrik

Roseline BADO