Octobre Rose : un mois de lutte contre le cancer de sein

 Octobre rose ! C’est ainsi que le 10e mois de l’année est baptisé dans le monde entier pour sensibiliser au cancer du sein. Un mal qui ronge silencieusement en majorité les femmes. Mais il faut noter que ce mal peut être circonscrit grâce à un dépistage précoce.

Symbolisé par le ruban rose, le mois d’octobre est consacré à une campagne de communication pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein. Il est également une période où de nombreuses organisations se lancent dans la collecte de fonds pour venir en aide aux femmes déjà atteintes. On estime dans le monde, qu’une femme sur 8 sera touchée par le cancer du sein au cours de sa vie. Détecté à un stade précoce, 9 femmes sur 10 en guérissent à horizon 5 ans, d’où l’importance de la prévention. En 2020 19, 3 millions de nouveaux cas ont été diagnostiqués et 10 millions de décès dont 70% dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire, selon les données du Centre international de recherche contre le cancer, (CIRC)

Environ 80 pour cent des 1,2 milliard d’habitants du continent, vivent sans accès adéquat à la radiothérapie de base et aux services de cancérologie connexes. Le principal problème est que les pays sub-sahariens n’ont pas les moyens d’acheter les équipements adéquats. Les ressources nécessaires pour prévenir, diagnostiquer et traiter – tous les cancers en général et le cancer de sein en particulier – y sont sévèrement limitées, voire inexistantes. Au Sénégal, où il reste le cancer le plus fréquent, les femmes bénéficient depuis 2019 de la gratuité des soins. Au cours de l’année 2018, selon des estimations hospitalières, près de deux millions de femmes ont été atteintes de la maladie dans le monde, dont 700 nouveaux cas au Burkina Faso. Des spécialistes de la santé déplorent les réticences des jeunes filles à se faire dépister.

Source: mousso news

Oumou Konaté