Ouest du Niger: 14 morts dans une attaque

Une attaque dans l’ouest du Niger, le dimanche 25 juillet 2021, par des hommes armés à moto, a tué au moins 14 civils. L’information a été donnée par le gouvernement nigérien.

Selon une source sécuritaire, “des assaillants non identifiés sont arrivés au village de Wiye dans le district de Banibangou, à environ 50 km de la frontière avec le Mali”. “Ils ont visé des civils, tuant 14 personnes, dont neuf travaillant dans les champs” a indiqué le ministère de l’intérieur, dans un communiqué, tout en ajoutant qu’une blessée a été évacuée pour être soignée dans la capitale, Niamey. “Les mesures de sécurité ont été renforcées et une enquête est en cours pour identifier et traduire en justice les responsables de ces attaques lâches et barbares” a-t-il précisé.

La zone des trois frontières, cible d’attaques armées

Banibangou, région située dans la zone dite des “trois frontières” (Niger- Burkina Faso- Mali), a été le théâtre d’attaques sanglantes de groupes armés liés à al-Qaïda et à l’EIIL (Daech). En outre, des attaques dans la région occidentale de Tillabery, toujours au Niger, ont été attribuées, par des responsables locaux, à une filiale de l’EIIL, y compris des raids en janvier qui ont tué au moins 100 civils. Mi-mars, une attaque dans le même quartier, visant un marché de village, a fait 66 morts. Le 24 juin dernier, des attaques contre des villages à Tondikiwindi, dans un quartier voisin, ont fait 19 morts. Malgré les efforts répétés des autorités pour sécuriser la zone, la recrudescence d’attaques terroristes meurtrières se poursuit. Notons qu’un contingent de 1 200 soldats tchadiens avait été déployé dans la zone des trois frontières, dans le cadre d’une force multinationale constituée par le groupe G5 Sahel.

K.Fiakofi