Pfizer et Moderna relèvent le prix de leurs vaccins et suscite colère et incompréhension

En mai, les producteurs Pfizer/BioNTech, Moderna et Johnson & Johnson s’étaient engagés à fournir à prix coûtant ou réduit 3,5 milliards de doses aux pays les plus pauvres en 2021 et 2022

Les industries pharmaceutiques ont décidé de revoir à la hausse les prix de leurs vaccins. Selon le britannique  « Financial Times ».  la dose de vaccin de Pfizer-BioNTech va passer de 15,50 à 19,50 euros et celle de Moderna de 19 à 21,50 euros.

La course au vaccin des pays africains est parsemée d’embuches et la dernière en date est la hausse des prix des vaccins

Les entreprises pharmaceutiques Pfizer et Moderna vont augmenter le prix de leur vaccin anti-Covid livré à l’Union européenne, a déclaré lundi 2 août le secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes, Clément Beaune. Cette décision des laboratoires soulève en effet, colère et incompréhension et cette situation pourrait encore plus impacter les pays pauvres, qui peinent à vacciner leur population. Et pour cause toujours selon Clément Beaune, « Pas seulement pour l’Union européenne, pour tous les acheteurs ce sera un peu plus cher ».

Cette hausse des prix intervient alors que l’inquiétude sur la flambée du variant Delta monte et que des études ont prouvé que les vaccins à ARN messager de Moderna et de Pfizer-BioNTech devraient rester efficaces face à ce variant. Pour ce faire, les vaccins vont être adaptés. C’est donc un nouveau type de doses, de deuxième génération, qui est concerné par cette hausse de prix.

Relégués « en bas de la file d’attente »

La majorité des pays pauvres présentent, actuellement une couverture vaccinale extrêmement faible. En juin dernier, les dirigeants des pays du  G7 se sont engagés lors de leur sommet à distribuer un milliard de doses de vaccins anti-Covid-19 aux pays pauvres afin de « mettre fin à la pandémie » en 2022. Aujourd’hui, seuls 8 millions d’Africains ont reçu les deux doses nécessaires à une immunité complète » d’après France 24. Et pour ne rien arranger, l’Afrique enregistre actuellement une forte hausse des cas de Covid-19 sous la pression du variant Delta. Le nombre de décès a grimpé de 43 % selon l’OMS, citée par Ouest-France, essentiellement dans les pays du sud et de l’est du continent. Sur la hausse des prix des vaccins, un rapport de l’ONG Oxfam évalue de son côté le coût de production des vaccins à ARN messager entre 1,18 et 2,85 dollars par dose (1 à 2,4 euros). Une situation qui « conduit les pays riches à accaparer l’essentiel des vaccins, au détriment des pays moins aisés, relégués « en bas de la file d’attente » faute de moyens » et qui les achètent à prix fort.

Pierre Oued.