RDC : Éruption du Nyiragongo : l’Observatoire volcanologique de Goma en faute

Après le choc causé par l’éruption soudaine du Nyiragongo, dans la nuit de samedi au dimanche 23 mai, à Goma, l’heure est au questionnement. La population se demande pourquoi l’Observatoire volcanologique de Goma, chargé de surveiller et d’alerter au moindre problème, n’a pas été en mesure de remplir son rôle.

La coulée de lave provoquée par l’éruption du volcan Nyiragongo s’est heureusement arrêtée aux portes de Goma, dimanche 23 mai 2021

Les habitants de Goma, la capitale du Nord Kivu ont été épargnés par l’éruption du Nyiragongo. Toutefois, ils dénoncent l’inertie de l’observatoire volcanologique de la ville. Pour eux, l’entité a failli à sa mission, notamment celle d’alerter la population en cas de prémisses d’éruption. ‘’Ces gens ont été alertés au même moment que nous. L’éruption qui a commencé à 18 heures, vient nous annoncer qu’il faut fuir à 23 heures pendant que le volcan est à plus de 30 km de la ville de Goma. L’éruption a commencé sans qu’ils ne soient au courant. ‘’, a expliqué Robert Ziwa Banza, jeune leader de Goma, cité par Africanews. La population appelle à une poursuite judiciaire pour situer les responsabilités. “On ne sait pas comment on peut avoir une organisation qui a une mission précise, mais qui ne sait pas s’assumer. Moi je pense que la justice doit faire son travail ces gens doivent être arrêtés pour négligence criminelle.’’, a affirmé Robert Ziwa Banza, toujours selon notre source.

L’Observatoire volcanologique de Goma dénonce des difficultés financières

En réponse à ces critiques,   l’Observatoire volcanologique de Goma, a mis en avant les difficultés financières provoquées par la pandémie de coronavirus qui ont réduit la marge de manœuvre. Elle a dit manquer même de connexion internet nécessaire à son fonctionnement. L’Observatoire volcanologique de Goma n’est plus financé depuis la fin d’un projet de la Banque mondiale quelques mois plutôt. Une situation qui n’est pas normale, selon le député du sud Kivu,  Jean-Baptiste Kasekwa, cité par Rfi. Pour lui, c’est au gouvernement de financer l’Observatoire volcanologique de Goma. Pourtant, selon l’Observatoire de la dépense publique, le budget alloué à l’OVG sur les deux dernières années était d’environ 1,2 million de dollars américains, sur papier. Mais aucun argent n’a été débloqué pour son fonctionnement, faute de feuille de fonctionnement, a expliqué à Rfi le ministre de tutelle, José Mpanda. En plus des difficultés financières, l’entité doit composer avec plusieurs agents fictifs.

Une mission gouvernementale est à Goma. Le chercheur volcanologue et directeur scientifique de l’OVG, Kasereka Mahinda Célestin a dit espérer que tout aille mieux après avoir été rassuré par cette mission.

Line Rose