RDC : Meurtres sommaires et violations des droits humains se multiplient dans l’est du pays, selon l’ONU

A l’occasion de la présentation de son rapport sur la sécurité en RDC, la mission de maintien de la paix de l’ONU a déclaré mercredi 29 septembre 2021 à Kinshasa que ,739 cas de violation des droits de l’homme avaient été enregistrés le mois dernier, contre 492 en juillet.Ces violences ont entraîné la mort d’au moins 293 civils, dont 63 femmes et 24 enfants, selon les estimations du Bureau des droits de l’homme des Nations Unies en RDC. Quatre-vingt quatorze pour cent des cas documentés en août se sont produits dans les provinces troublées du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Ces provinces sont soumises depuis mai à des mesures extraordinaires d’ état de siège selon les autorités visant à réprimer les groupes armés qui sèment le chao dans la région depuis plus d’un quart de siècle.Les  agents de l’État  représentaient près de 55 % des cas, y compris les exécutions extrajudiciaires d’au moins 40 civils. Les groupes armés étaient responsables des 45 % restants des abus enregistrés, bien que le nombre de meurtres qui leur sont attribués, au moins 253, était bien plus élevé. Le chef du Bureau  des droits de l’homme des Nations Unies en RDC , Abdoul Aziz Thioye, a déclaré à l’agence Reuters  que « l’état de siège », en vertu duquel des postes civils de haut rang ont été repris par des militaires ou des policiers, avait permis « quelques améliorations de la situation sécuritaire » mais « de nombreux défis demeurent ». En particulier, il a exprimé sa préoccupation pour les districts d’Irumu et de Djugu, qui ont été ciblés par le groupe armé des Forces démocratiques alliées (ADF). »Une nouvelle tendance » est apparue avec le groupe armé de longue date, qui exacerbent les anciens conflits entre les communautés ethniques en faisant équipe avec un groupe contre l’autre, a déclaré Thioye.Lorsque les forces armées attaquent les ADF, le groupe réagit en se dispersant en petites unités et en s’étendant dans une zone plus large, a-t-il déclaré.

Source:Al jazeera

K.Fiakofi