RDC: Une dizaine de personnes tuées dans l’Est dans une nouvelle attaque

Des rebelles armés ont tué au moins 12 personnes lors d’une attaque contre des civils déplacés dans la province de l’Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, a déclaré un porte-parole militaire.

Des combattants du groupe Coopérative pour le développement du Congo (CODECO) ont attaqué dimanche  le village de Drodro, tuant six enfants, quatre hommes et deux femmes, a déclaré Jules Ngongo, porte-parole du gouvernement militaire de l’Ituri, à l’agence de presse Reuters. « Leur objectif était d’attaquer la population déplacée à Drodro », a déclaré Ngongo. Selon Ngabu Lidja Chrysante, prêtre et coordinateur de l’organisation caritative catholique Caritas en Ituri,  ses collègues sur le terrain avaient vu les corps de 35 personnes tuées dans l’attaque, qui visait également l’église locale. Selon Kivu Security Tracker, qui recense les incidents violents en RDC, 107 corps ont été retrouvés à Drodro et dans les villages environnants.« La grande majorité des morts sont des civils », a déclaré le groupe.

Le porte-parole du CODECO, Patrick Basa, a nié que le groupe ait tué des civils. Il a déclaré à Reuters que ses combattants s’étaient affrontés à Drodro avec une milice hema, mais a précisé que les civils avaient déjà fui la région.Les provinces voisines du Nord-Kivu et de l’Ituri sont en état de siège depuis le 6 mai, une mesure exceptionnelle pour lutter contre les groupes armés comme le CODECO ainsi que les Forces démocratiques alliées (ADF)  dont les autorités civiles ont été remplacées par des militaires et des policiers .L’ADF, que les États-Unis ont qualifié de « groupe terroriste », est l’ un des nombreux groupes armés qui opèrent dans l’est de la RDC, riche en minerais.

Source:  De Reuters à Al jazeera

K.Fiakofi