Somalie : L’ambassade des USA en Somalie dément les accusations des services de renseignement sur un journaliste de la VOA

L’ambassade des États-Unis en Somalie a défendu un journaliste chevronné, Harun Maruf, qui a été identifié par l’agence de renseignement somalienne comme une menace pour la sécurité nationale. L’accusation lancée par l’agence a été largement condamnée comme un affront à la liberté de la presse. Dans une rare réprimande de l’ambassade des États-Unis, les Américains ont rejeté la déclaration publiée par la National Intelligence and Security Agency (NISA) de la Somalie plus tôt cette semaine comme une menace pour les médias indépendants et la bonne gouvernance. L’ambassade américaine à Mogadiscio a décrit Maruf comme un «journaliste respecté et professionnel».