Soudan : L’inflation dépasse les 400% suscitant un de la population mécontentement

L’inflation au Soudan a bondi à plus de 400%, ont rapporté dimanche les médias officiels au milieu du mécontentement populaire face à la hausse des prix après une série de réformes économiques soutenues par le FMI.

« L’inflation annuelle a atteint 412,75 % en juin, contre 378,79 % en mai », a rapporté l’agence de presse officielle SUNA, citant un communiqué du gouvernement. SUNA a déclaré que le dernier pic du taux d’inflation était dû à la hausse des prix, y compris sur les produits alimentaires. Le Soudan traverse une transition difficile depuis le renversement du président Omar al-Bashir en avril 2019 à la suite de manifestations de masse contre son régime déclenchées par des difficultés économiques. Le gouvernement de transition installé en août 2019 s’est engagé à réparer l’économie qui a été assombrie par des décennies de sanctions américaines et de mauvaise gestion sous Bashir. Ces derniers mois, le Soudan a supprimé les subventions au diesel et à l’essence et a procédé à un flottement contrôlé de la livre soudanaise pour endiguer un marché noir galopant.

Les mesures, considérées par de nombreux Soudanais comme dures, faisaient partie des réformes soutenues par le Fonds monétaire international pour permettre au Soudan de bénéficier d’un allégement de sa dette. Vendredi, le Club de Paris, le plus grand créancier du Soudan, a déclaré dans un communiqué qu’il annulerait une grande partie de la dette du Soudan pour aider à ramener Khartoum dans le giron international. Cette annonce s’inscrit dans le cadre d’un effort plus large du FMI pour alléger plus de 50 milliards de dollars de la dette soudanaise, soit environ 90 % de son total, au cours des prochaines années. À la fin du mois dernier, des centaines de personnes sont descendues dans les rues de la capitale et d’autres villes du Soudan pour exiger la démission du gouvernement suite aux dernières réformes.

K.Fiakofi