Tchad : L’armée annonce la fin de la guerre contre les rebelles du FACT

L’armée tchadienne a revendiqué la victoire dimanche dans sa bataille de plusieurs semaines avec les rebelles du FACT du nord. C’est au cours de ce conflit que le président  Marechal Idriss Déby avait été touché au front et succombera de  ses  blessures. 

L’armée tchadienne avait déjà bombardé les rebelles du nord pour arrêter une avancée sur la capitale N’Djamena, à la suite des funérailles du président Idriss Deby

L’armée tchadienne revendique la victoire contre les rebelles du nord après une longue bataille. Cependant, le groupe rebelle Front for Change and Concord in Chad (FACT) a déclaré qu’il n’était pas au courant de la fin des combats. Le groupe “fera des commentaires lorsqu’il disposera d’informations fiables et crédibles”, a déclaré un porte-parole de FACT. Néanmoins les foules dans la capitale N’Djamena ont applaudi dimanche alors que les soldats revenaient de la ligne de front dans une colonne de chars et de véhicules blindés. “Le retour triomphant de l’armée à la caserne aujourd’hui annonce la fin des opérations et la victoire du Tchad”, a déclaré à la presse le chef d’état-major de l’armée, Abakar Abdelkerim Daoud. Dans une base militaire de N’Djamena, des dizaines de rebelles capturés se sont assis par terre,  exposés à la presse.

156 rebelles capturés dans le Nord Kanem

Le Général de corps d’armée Abakar Abdelkerim Daoud s’est réjoui de la victoire de l’armée sur les mercenaires

Les combattants de FACT ont traversé la frontière libyenne en avril pour prendre position contre Déby, dont ils se sont opposés au règne de 30 ans . Sa mort,  lors de la visite des troupes a plongé le pays dans la crise. Samedi, les forces de sécurité ont tiré des gaz lacrymogènes pour disperser une manifestation contre le conseil militaire au pouvoir. Le conseil, dirigé par le fils de Déby, Mahamat Idriss Itno, a pris le pouvoir après la mort de son géniteur, promettant de superviser une transition de 18 mois vers les élections. Le chef d’état-major général des Armées, le général de corps d’armée Abakar Abdelkerim Daoud, qui a supervisé ces derniers jours les opérations de ratissage, a assuré que tout rentrait dans l’ordre. L’armée a, en outre, annoncé avoir capturé 156 rebelles et saisi 17 véhicules et cinq armes lourdes. lors des opérations menées dans le Nord Kanem.

Pierre Oued.