TCHAD : Le risque d’affaissement des seins prive les nourrissons d’un allaitement normal


« Ce n’est pas normal de priver son enfant du lait maternel mais nous sommes parfois obligées de garder la forme de nos seins en utilisant les biberons« , lâche  Eveline, une jeune mère que nous avons rencontrée à Ndjamena. Beaucoup de femmes, comme elle,  pensent que l’affaissement des seins est dû  à l’allaitement. ‘’Pas du tout’’ ! Rassure Clémentine agent de Santé au centre Ardep-Djoumal, dans le 3ème arrondissement. Pour elle,  l’allaitement ne provoque pas l’affaissement des seins. L’affaissement des seins se produit   pendant la période de grossesse, a-t-elle affirmé. « Les seins s’affaissent au fur à mesure qu’ils deviennent plus gros et plus lourds car ce processus étire les ligaments du sein »,  précise-t-elle.

Selon Clémentine, pour garder la forme des seins, il est préférable de pratiquer une activité physique régulière et surtout s’assurer de porter un soutien-gorge de sport bien ajusté pendant l’exercice pour maintenir la poitrine en place. Il faut aussi manger des aliments riches en protéines comme le haricot, le lait et la viande. C’est le meilleur moyen de guérir les dommages causés à la peau, aux tissus congestifs et aux muscles, conclut Clémentine.

L’insuffisance de lait maternel rend les nouveau-nés faibles et les exposent à plusieurs maladies. Selon le représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Tchad, Jean Bosco Ndihokubwayo,  il faut promouvoir l’allaitement maternel exclusif des nouveau-nés. Le responsable de l’OMS s’exprimait lors d’une  rencontre avec les hommes de médias  le 29 juin dernier au siège de ladite institution. L’objectif de ce point de presse était  d’encourager, de protéger et de soutenir l’allaitement maternel en limitant les pratiques commerciales des produits destinés à l’alimentation infantile.

Nang-yanan Raoul