(Télécommunication) Le groupe télécoms Africell quitte l’Ouganda

Dès le 7 octobre prochain, Africell, opérateur de réseau mobile appartenant au groupe Africell Holding mettra fin à ses activités en Ouganda. L’annonce a été faite le 8 septembre dernier. Ce départ est dû à la trop grande concurrence face aux leaders du secteur de la télécommunication tels que MTN et Bharti Airtel.

Selon les statistiques officielles, révélées par Financial Afrik, le troisième opérateur ougandais est coincé dans un problème financier et ce depuis 2019. En effet, la société repose sur une ardoise d’environ 71 millions de dollars et a enregistré une perte de plus de 424 millions de dollars en 2019.

Pour pallier cette crise de rentabilité, la société a procédé la même année à la nomination d’un nouveau directeur général en la personne de Ziad Daoud pour son redressement. Ce dernier a rendu le tablier en mars 2021 et a été remplacé par Houssam Jaber, a indiqué notre source.

Malgré ses contre-performances financières, l’entreprise a toujours une côte de popularité au sein des populations du fait de ses forfaits de services Internet abordables et la stabilité relative de son réseau.

Selon Financial Afrik, cette offre de service lui a valu en 2020, d’être classé comme la société la plus performante en termes de prestation de service par la Commission ougandaise des communications.

Africell Holding, basé au Liban, est entrée sur le marché ougandais en 2014 en acquérant Orange Ouganda. La structure a également des opérations en République démocratique du Congo, en Gambie et en Sierra Leone, et prévoit de lancer des opérations en Angola d’ici la fin de cette année.

Lucien DAKISSAGA