Tunisie: Décès de Béchir Ben Yahmed, fondateur de Jeune Afrique.

Né à Djerba le 2 avril 1928, dans une Tunisie sous protectorat français, Béchir Ben Yahmed était un journaliste franco-tunisien. Diplômé de HEC, il fut partie, de 1954 à 1956, de la délégation tunisienne négociant l’autonomie interne puis l’indépendance du pays.

Hospitalisé à Paris depuis la fin du mois de mars, le fondateur de Jeune Afrique s’est finalement éteint le lundi 3 mai 2021 à l’âge de 93 ans des suites de complications liées au Covid-19. Nous vous proposons le portrait de cet illustre homme de presse.

En avril 1955, il fonde l’hebdomadaire l’Action avec pour sous-titre «hebdomadaire tunisien » avant de mettre la clé sous la porte, en septembre 1958. Le 15 avril 1956, il est nommé secrétaire d’État à l’Information dans le cabinet du Premier ministre Habib Bourguiba. Il ne siègera cependant pas à l’assemblée constituante au sein de cette équipe ministérielle car n’ayant pas l’âge requis pour la députation. En septembre 1957 il démissionne du gouvernement puis fonde le 17 octobre 1960 Afrique Action. Le journal prend ses quartiers dans un petit immeuble de deux étages situé avenue de la Liberté, à Tunis, près du parc du Belvédère. La rédaction, installée tout en haut, ne compte  à l’époque qu’une poignée de collaborateurs.

Cependant suite à des tractations avec Habib Bourguiba, à l’époque président de la Tunisie, qui se réclamait propriétaire du titre Afrique Action, Béchir Ben Yahmed sera contraint de changer le nom de son journal qui deviendra Jeune Afrique le 21 novembre 1961.

 En mai 1962, il émigre à Rome, avant de s’installer à Paris à la fin 1964. Il reste toutefois aux commandes de la direction de la rédaction de Jeune Afrique jusqu’au 14 octobre 2007, date à laquelle François Soudan lui succède. Ben Yahmed a également fondé les Éditions du Jaguar. En 2006, il créa aussi La Revue dont il était le directeur et le rédacteur en chef.

De sa vie privée on retient que Béchir Ben Yahmed s’était uni à Danielle le 2 avril 1969 à Rome, qui a cheminé avec lui tout le  long de l’évolution de son groupe et que de cette union naquit ses fils Amir et Marwane Ben Yahmed  qui s’occupent des postes clefs au sein  du groupe Jeune Afrique.    

Roseline BADO

Source: Wikipédias