Une attaque terroriste tue 14 soldats et blesse 7 autres à Yirgou

Un détachement de l’armée burkinabè, basé dans le village de Yirgou, a été attaqué le lundi 4 octobre par des terroristes, selon un communiqué du ministère de la Défense et des Anciens combattants, indique l’agence Anadolu.

Le ministre délégué à la défense du Burkina Faso, Barthélémy Simporé, a annoncé dans un communiqué, lundi, que 14 soldats burkinabè ont été tués et 7 autres blessés, dans une attaque armée contre le détachement militaire de Yirgou dans la province du Sanmatenga dans la région du centre-nord du pays. En effet, le premier bilan de cette attaque, annoncé par la télévision nationale du Burkina Faso (RTB) dans la journée de lundi, faisait état de 9 morts.  Plus tard, le bilan officiel de l’attaque indique que les assaillants, venus « en grand nombre » et « lourdement armés » auraient surpris les soldats vers 5 heures du matin. Plusieurs d’entre eux ont été neutralisés. Selon une radio locale, les terroristes auraient emporté du « matériel militaire » et mis le feu à un char, indique l’agence Anadolu. « Face aux assaillants venus en grand nombre et lourdement armés, les militaires ont fait preuve d’une grande combativité, en leur opposant une riposte vigoureuse », a expliqué le ministre délégué à la Défense, Barthélémy Simporé.

Contre-offensive terrestre et aérienne

Barthélémy Simporé a annoncé dans son intervention qu’une « contre-offensive terrestre et aérienne a immédiatement été déclenchée pour neutraliser les assaillants ». Le ministère, à travers un communiqué, a fait savoir que les 7 blessés évacués sont pris en charge dans les structures sanitaires des Forces Armées Nationales », ajoutant que « plusieurs terroristes ont été neutralisés au cours de la riposte ». Barthélémy Simporé a présenté ses condoléances aux proches des disparus et souhaité prompt rétablissement aux blessés avant d’exhorter la nation entière « à faire corps avec les Forces armées nationales dans la lutte contre cette aveugle barbarie « , selon la même source.

Source : Agence Anadolu

Pierre Oued.