Zimbabwe : Le pays prend des mesures pour valoriser son tabac

Le Zimbabwe est peut-être bien parti pour retrouver son statut de l’un des principaux producteurs de tabac au monde au cours de la saison agricole 2020/2021. Au 25 novembre, environ 28 292 hectares avaient été plantés, contre 27 181 ha la saison précédente. L’année dernière, la production a diminué de 27 % à 183 millions de kilogrammes, contre un record de 252 millions de kilogrammes réalisé en 2018. Le gouvernement, par le biais de la Stratégie nationale de développement 1 (NDS-1), trace une nouvelle trajectoire pour tirer le maximum de valeur possible de la culture de rapport grâce à des produits à valeur ajoutée. Seulement 1,5 pour cent du tabac produit localement est acheminé vers la transformation locale, le reste étant exporté sous forme brute. Il est utilisé pour les mélanges sur les marchés d’exportation en raison de sa bonne qualité. « Le gouvernement profite donc de cette victoire rapide en engageant des investisseurs pertinents et potentiels pour la fabrication de cigarettes de tabac afin d’améliorer les avantages en valeur pour le pays », a déclaré le ministre des Finances et du Développement économique, le professeur Mthuli Ncube.