Zimbabwe : L’ex première dame, Grace Mugabe à nouveau accusée de violences

Grace Mugabe, l’épouse de l’ex-président zimbabwéen Robert Mugabe est visée par une plainte dans son pays, déposée par une ancienne employée qui l’accuse de l’avoir frappée. L’affaire remonte à mars 2017, quelques mois avant la fin du règne de Robert Mugabe au Zimbabwe. Shupikai Chiroodza, qui était au service du couple présidentiel dans leur résidence privée, a affirmé avoir été agressée violemment par l’ex-Première dame. Selon la plaignante, Grace Mugabe l’aurait battue en exigeant qu’elle rende une somme d’argent que lui aurait prétendument offerte le chef de l’Etat pour son mariage. La domestique a été licenciée au mois de mai suivant. L’avocat de Shupikai Chiroodza a indiqué le mardi 14 mai 2019 que sa plainte avait été déposée pour « licenciement abusif ». « Nous espérons obtenir un accord amiable », a précisé Me David Coltart. Mariée à Robert Mugabe depuis 1966, Grace Mugabe, aujourd’hui âgée de 53 ans, n’en est pas à sa première incartade. Elle fait l’objet depuis la fin de l’année 2018 d’un mandat d’arrêt pour « coups et blessures graves » délivré par la justice sud-africaine après l’agression en 2017 d’une jeune femme dans un hôtel de luxe de Johannesburg.